Pourquoi avons-nous besoin de compléments alimentaires ?


Voici la présentation liée à ce thème


Les études sur le besoin de supplémentation alimentaire

L’étude publiée dans le JAMA montre le besoin d’apporter des compléments alimentaires à la population en bonne santé :

JAMA. 2002 Jun 19;287(23):3116-26.

Vitamins for chronic disease prevention in adults: scientific review.

dont voici le résumé

Abstract

CONTEXT:

Although vitamin deficiency is encountered infrequently in developed countries, inadequate intake of several vitamins is associated with chronic disease. (L’apport inadéquat de plusieurs vitamines est associé aux maladies chroniques).

OBJECTIVE:

To review the clinically important vitamins with regard to their biological effects, food sources, deficiency syndromes, potential for toxicity, and relationship to chronic disease.

DATA SOURCES AND STUDY SELECTION:

We searched MEDLINE for English-language articles about vitamins in relation to chronic diseases and their references published from 1966 through January 11, 2002.

DATA EXTRACTION:

We reviewed articles jointly for the most clinically important information, emphasizing randomized trials where available.

DATA SYNTHESIS:

Our review of 9 vitamins showed that elderly people, vegans, alcohol-dependent individuals, and patients with malabsorption are at higher risk of inadequate intake or absorption of several vitamins. Excessive doses of vitamin A during early pregnancy and fat-soluble vitamins taken anytime may result in adverse outcomes. Inadequate folate status is associated with neural tube defect and some cancers. Folate and vitamins B(6) and B(12) are required for homocysteine metabolism and are associated with coronary heart disease risk. Vitamin E and lycopene may decrease the risk of prostate cancer. Vitamin D is associated with decreased occurrence of fractures when taken with calcium.

CONCLUSIONS:

Some groups of patients are at higher risk for vitamin deficiency and suboptimal vitamin status. Many physicians may be unaware of common food sources of vitamins or unsure which vitamins they should recommend for their patients. Vitamin excess is possible with supplementation, particularly for fat-soluble vitamins. Inadequate intake of several vitamins has been linked to chronic diseases, including coronary heart disease, cancer, and osteoporosis. Les conclusions opérationnelles que mon épouse Bénédicte et moi avons tiré concernant les femmes enceintes : Les Essentiels d’Usana sont intéressants car ils supplémentent en Folates (Vitamine B9) pour éviter les problèmes de chorde (Fermeture du tube neural) qui a lieu durant les 3 premières semaines de l’organogenèse, à un moment où la femme enceinte n’est pas conscience qu’elle est enceinte.

La seconde étude publiée dans le JAMA est plus centrée sur les applications cliniques :

Vitamins for chronic disease prevention in adults: clinical applications.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12069676 menée par le 1Department of Ambulatory Care and Prevention, Harvard Medical School/Harvard Pilgrim Health Care, 133 Brookline Ave, Sixth Floor, Boston, MA 02215, USA. Sa conclusion mentionne notamment : « Vitamin deficiency syndromes such as scurvy and beriberi are uncommon in Western societies. However, suboptimal intake of some vitamins, above levels causing classic vitamin deficiency, is a risk factor for chronic diseases and common in the general population, especially the elderly.  » Ma traduction : « Les syndromes du scorbut et béribéri, liés à un déficit en vitamines, sont peu courants dans les sociétés occidentales. L’apport sous-optimal en vitamines, cependant supérieurs aux niveaux causant les carences classiques en vitamines, est un facteur de risque vis-à-vis des maladies chroniques et est courant dans la population générale, en particulier les personnes âgées ». (Note : Le scorbut vient d’une carence en vitamine C et le béribéri d’une carence en vitamine B1) CG5-Pro-coverFront_100x130_265159a87288498967a2c228662eb1b9 Le premier paragraphe du premier article du guide Nutrisearch commence par la phrase « Cette question est dépassée ».Voir ces articles de vulgarisation de nutri-search qui sont beaucoup plus accessible que la littérature scientifique.


 

Qu’est-ce qui prouve l’efficacité de ces produits ?

Usana conduit des études cliniques et des études longitudinales sur de longues périodes pour tester les effets de ses produits. Ces études sont menées avec des partenaires extérieurs pour en assurer la crédibilité (Usana est partenaires de 13 universités ou établissements de santé bien connus dans le contexte des États-Unis. Malheureusement pour nous en Europe, ces institutions sont inconnues du grand public). Les résultats de ces études sont publiées dans les revues scientifiques appropriées dont vous n’avez certainement jamais entendu parler si vous ne venez pas d’une profession de santé. Plus vous vous focaliserez sur le détail des études plus vous perdrez de temps dans des détails qui sont incompréhensibles à la majorité des gens. Nous allons donc donner la parole à John Cuomo présente quelques études lors de la convention européenne 2015 à Paris.

et voici un exemple d’article suite à une publication de résultat d’étude pour comprendre le type de détails qu’on trouve dans ces publications. Et une publication dans le Clinical Research Bulletin qui traite de l’absorption totale des vitamines hydrosolubles, menée sur 10 sujets en bonne santé soumis au même régime et dont on mesure l’absorption totale de

  • la vitamine C
  • la riboflavine (vitamine B2)
  • La vitamine B6
  • la réserve en antioxydant placentaire (je ne sais pas si c’est le terme consacré)

Résultats : Les Essentiels d’USANA apportent 15 % de plus de vitamine C que les fruits et les légumes, qu’ils soient en jus, en gel ou en poudre. Regardez les courbes pour plus de détails. (Pour mémoire, j’ai un peu d’expérience personnelle dans la prise de vitamines B car j’en ai consommé quotidiennement de 1989 à 1991 quand j’étais en classes préparatoires aux grandes écoles. C’est la raison pour laquelle je choisis souvent des articles liées aux vitamines C et B).


En bref, l’alimentation actuelle nous prévoit de graves soucis par manque de vitamines. Et je suis très content d’avoir trouvé un moyen d’éviter cette fatalité pour vivre mieux et plus longtemps en meilleure santé.

Cyrille


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *