Le Miam-ô-fruit, un petit déjeuner qui rime avec été

Posted on 8 juillet 2015 By

Pour être tenu au courant des nouvelles publications, inscrivez-vous en cliquant ici

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une alternative de petit déjeuner, originale, et en plus, bonne pour la santé : le Miam-Ô-Fruit. C’est une recette qui m’a été chaudement recommandée, par plusieurs personnes de mon entourage. Comme je suis naturopathe, on parle facilement santé avec moi. Et elles m’ont dit, parce que ce sont des femmes, il faut absolument que tu essaies cette recette, elle est super bonne et en plus, je me sens en forme après, je me sens légère, je tiens jusqu’au déjeuner. Il faut absolument que tu l’essayes.

C’est une recette qui a été élaborée par France Guillain, une maman de 5 enfants, qui pensait à la santé de sa famille de manière naturelle et qui a donc créé le Miam-Ô-Fruit. Comme son nom l’indique, il y a des fruits, beaucoup de fruits dans le Miam-Ô-Fruit mais aussi de bons gras.

Les avantages premiers de ce Miam-Ô-Fruit est qu’on se sent léger après le repas et qu’en plus on tient jusqu’au repas suivant. Les autres atouts

  • Il ne coûte pas très cher
  • Il aura des effets bénéfiques sur votre peau, vos os, vos gencives, vos cartilages, et votre silhouette.

Dernière chose importante avant de commencer la préparation, France Guillain insiste beaucoup là-dessus, c’est une recette mûrement réfléchie, qui est bien pensée, et elle insiste sur le fait qu’il faut respecter le contenu de la recette et la façon de la préparer. Sinon, vous n’obtiendrez pas les mêmes résultats.

On va tout de suite préparer mon petit déjeuner car je n’ai pas encore mangé, j’ai très faim et j’ai très envie de manger ce miam aux fruits. Voyons tout d’abord le matériel et les ingrédients.

Vous aurez besoin

  • D’une assiette
  • De 2 cuillères à soupe
  • D’un bon couteau
  • D’une fourchette
  • D’un presse-citron
  • De 2 bocaux de type « bocaux à confiture ».

Pour les ingrédients, je tiens déjà la demi-banane, j’expliquerai pourquoi la demi tout à l’heure.

Un demi-citron, dont on va presser le jus. C’est très important que ce soit du jus fraîchement pressé. Pas de jus en bouteille.

Plusieurs sortes de fruits que l’on va couper en petits morceaux. C’est très important que ce soit des fruits frais. Pas de fruits au sirop, pas de fruits congelés, pas de fruits en conserve et pas de fruits secs dans le Miam-Ô-Fruit.

Ensuite, on a besoin de plusieurs sortes de graines.

Pour la partie fruit, c’est bon. Maintenant, nous allons ajouter les bons gras. Vous aurez besoin de l’huile de colza (Appelée huile de canola au Québec). J’insiste sur la qualité de l’huile. Une huile de première pression à froid pour que vous ayez vraiment toutes les qualités nutritionnelles de l’huile. La plupart des huiles que nous achetons en supermarché sont extraites à chaud, on dit désodorisées, et elles ont perdu, en tout cas pour le colza, la plupart de ses qualités nutritionnelles.

Ensuite, nous avons besoin d’un mélange de graines. Le mélange de base sera fait à partir de graines de sésame et de graines de lin, et ensuite, vous aurez besoin d’un mélange d’au moins 3 graines oléagineuses, qui vont apporter, elles aussi, de bons gras, comme

  • des graines de Tournesol,
  • des graines de courge
  • des amandes,
  • des noisettes,
  • des noix de pécan,
  • des noix tout court…

Vous avez le choix.

Nous passons à l’étape de préparation.

Une étape préliminaire que vous pourrez faire en avance pour gagner du temps, et là, nous allons utiliser les 2 bocaux de confitures que nous avons réservés, c’est de préparer le mélange moitié-moitié graines de lin-graines de sésame, de le moudre très finement, et de le mettre dans notre premier bocal.

Dans ce bocal, vous préparez une quantité correspondant à une semaine de consommation au maximum. Tout simplement car ce mélange ne se conserve pas dans le temps, les graines de lin broyées ont tendance à s’oxyder, à rancir.

Pourquoi moulu finement ?

Parce que nous n’arrivons pas à bien écraser les graines de lin et les graines de sésame en mastiquant. Pour bénéficier de l’huile contenue dans ces graines, c’est plus pratique de les moudre.

Dans le second bocal, vous mettez le mélange des 3 autres graines que vous avez choisi. Celles-ci peuvent être moulues ou simplement concassées.

Pour moudre, vous pouvez utiliser un petit moulin à café, si vous en avez encore, et moi, j’ai la chance d’avoir un Thermomix TM5 qui est super pour faire des poudres.

Conservez ces bocaux au frigo durant une semaine maximum. S’il vous en reste au bout d’une semaine, rajoutez ce mélange sur vos salades ou vos crudités.

Nous allons nous intéresser maintenant à la banane. Vous devez mettre la demi-banane en purée. C’est une étape très importante. Non pas avec un mixeur mais avec une fourchette, vous la pilonnez jusqu’à obtenir quelque chose de presque liquide et qui a un peu changé de couleur. En transformant la texture de la banane, nous facilitons le passage de l’amidon en sucres plus assimilables et l’accès aux protéines végétales (c’est comme cela que je le comprend). Car ce qui est intéressant dans cette banane, c’est que la banane est le fruit le plus riche en protéines végétales. Les protéines sont très importantes au petit déjeuner et nous en manquons souvent. Ou nous n’en avons souvent pas dans notre petit déjeuner traditionnel.

Ce qui est également intéressant dans la banane c’est sa richesse en potassium. Nous mangeons moins de fruits et légumes que nos grands-parents ou nos ancêtres. La banane est donc un bon apport en potassium.

Vous voyez, elle se liquéfie. Voilà mes protéines végétales. L’intérêt de cet état est également de rendre la banane plus digeste.

Je vais faire un puits et je vais rajouter l’huile de colza. Dernière chose sur la banane. C’est aussi un fruit très intéressant pour régénérer la flore intestinale. Elle est donc bonne pour notre digestion.

Je vais maintenant ajouter 2 cuillerées à soupe d’huile de colza, rien que cela. Pourquoi l’huile de colza est-elle intéressante ?

Parce qu’elle apporte des acides gras essentiels que sont les omégas 3 et les omégas 6, qui sont dits essentiels car l’organisme ne peut pas les fabriquer, donc il doit nécessairement les trouver dans l’alimentation. L’huile de colza est idéale pour cela car elle a une très bonne répartition entre les omégas 3 et les omégas 6. Nous manquons beaucoup d’omégas 3 dans notre alimentation. L’huile de colza permet d’en apporter, grâce à ces 2 cuillerées à soupe, une bonne quantité et en plus, l’huile de colza a un bon rapport qualité prix. Donc c’est pour cela que France Guillain la conseille.

Avec les 2 cuillerées à soupe d’huile de colza que vous avez rajoutées, vous aurez quasiment votre dose nécessaire d’oméga 3 par jour.

L’huile doit pénétrer dans la banane comme dans une mayonnaise, on émulsionne. En fait, nous fractionnons, nous mettons l’huile en fines particules dans la banane. Ce qui facilitera le passage de l’huile dans notre intestin pour passer la barrière intestinale.

Ensuite, nous ajoutons le jus de citron fraîchement pressé qui apporte la vitamine C, qui est un anti-oxydant, qui va en plus, protéger les omégas 3 qui sont très sensibles à la lumière, à l’oxydation. Donc on garde nos omégas 3 intacts jusqu’à ce qu’on puisse les utiliser. Le jus de citron apporte un bon goût à la banane.

Avec ma seconde cuillère, j’ajoute 2 cuillères à soupe rases du mélange sésame-graines de lin. Le sésame est intéressant parce qu’il apporte du calcium hautement assimilable, et les graine de lin, comme l’huile colza, apportent des omégas 3.

Et je rajoute une cuillerée à soupe du mélange de noix que j’ai choisi, et voici ma base du Miam-Ô-Fruit. Les autres graines oléagineuses vont apporter d’autres matières grasses insaturées dont nous avons besoin, intéressantes donc pour notre santé.

Reste à ajouter les morceaux de fruits. Plusieurs sortes de fruits. Dans l’idéal, on conseille au moins 3 fruits, c’est la base de notre Miam-Ô-Fruit. Cette base est la même pour tous, quel que soit l’âge. La demi-banane pour tous, demi-banane pour ne pas apporter trop de sucres et ne pas augmenter trop notre glycémie lors de la digestion et pour éviter le coup de pompe. 2 grammes d’omégas 3, c’est la même quantité pour tout le monde, que ce soit un bébé ou une personne âgée.

Il nous reste maintenant à ajouter les fruits, au moins 3 sortes de fruits dans l’idéal. Tout simplement pour apporter différents vitamines et minéraux. Parce que les fruits sont différents, vous vous offrez un maximum de chance en mettant plusieurs variétés de fruits. Les fruits frais et crus sont intéressants parce qu’ils vont apporter des vitamines, minéraux et oligo-éléments, mais aussi des fibres et des enzymes qui vont avec. Donc on a tout le contexte pour bien les digérer.

Aujourd’hui, je n’ai malheureusement plus que 2 sortes de fruits. Donc j’en ai mis un petit plus. C’est l’heure d’aller au marché! Comme je veille à acheter des fruits de saison, on est dans une période où c’est un peu plus difficile de trouver des fruits de saison.

Dessus, joliment, nous ajoutons les morceaux de fruits. C’est là où vous pouvez ajuster en fonction de votre appétit. Vous gardez 3 fruits mais si c’est trop, vous prenez seulement la moitié et vous conservez le reste au réfrigérateur, dans une boite hermétique ou, encore mieux, une boite sous vide.

Pour moi, c’est kiwi et pomme aujourd’hui. Il fut un temps, j’avais des poires et j’ai déjà eu des fraises. C’est très joli dans l’assiette.

Le Miam-Ô-Fruit est prêt à être dégusté.

Prenez le temps de manger ce petit déjeuner, c’est très important de couper les fruits en petits morceaux pour bien mastiquer, savourer et manger ce petit déjeuner. Le Miam-Ô-Fruit ne sera jamais tout à fait le même tout au long de l’année en fonction des fruits et des graines.

Vos questions

Si vous avez envie de changer de la présentation sur assiette, vous pouvez faire la version smoothie. Gardez la première étape, écraser la banane à la fourchette, mais après vous pouvez mixer le reste en ajoutant quelques cuillerées à soupe d’eau pour que cela soit un peu plus liquide. C’est important de le mastiquer et de prendre le temps de le déguster en bouche. En prenant de toutes petites gorgées. C’est une version qui peut être intéressante pour les enfants et les adolescents qui aiment bien les smoothies. C’est un petit déjeuner qui est bon à tout âge. Pour un bébé à partir d’un an, il faudra bien sûr le mettre en bouillie ou lui présenter les fruits dans différentes petits coupelles pour qu’il puisse découvrir les goûts en prenant les fruits dans ses petites mains. Le Miam-Ô-Fruit est également recommandé pour les personnes âgées qui ont besoin de vitamines et de minéraux pour se requinquer. Pour garder la forme, c’est excellent.

Vous pouvez bien sûr consommer le Miam-Ô-Fruit à d’autres moments de la journée si ce n’est pas pour votre petit déjeuner. D’ailleurs, beaucoup aiment l’emporter pour le déjeuner, dans un récipient sous vide.

L’important est que votre précédent repas ait eu lieu 3 heures avant et que vous ne mangiez rien pendant les 2 heures suivant le Miam-Ô-Fruit.

Peut-on remplacer la banane en purée ?

Certaines personnes n’aiment pas ou bien cela les fait sauter au plafond. Ou vous ne supportez pas la banane. Peut-on remplacer par autre chose ? C’est très dommage, essayez au moins une fois. Si vous ne supportez vraiment pas la banane, prenez des abricots secs issus de l’agriculture biologique que vous allez mettre à tremper toute la nuit. Vous les mixez le lendemain matin.

Est-ce que je peux remplacer l’huile de colza par une autre huile ?

L’huile de colza de première pression à froid a du goût et sent un peu le chou. Certaines personnes n’apprécient pas. Ne la remplacez pas par de l’huile d’olive parce qu’elle n’a pas les mêmes bénéfices. Remplacez là par exemple par de l’huile de noix qui contient également beaucoup d’oméga3.

Peut-on le préparer plus vite ?

5 minutes suffisent quand vous êtes rodés. Mais il est possible de préparer l’ensemble sur assiette que vous mettez au réfrigérateur ou dans une boite sous vide, c’est encore mieux. Et le lendemain matin, vous rajoutez du jus de citron sur la préparation.

C’était Bénédicte la naturopathe. Si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime et partagez là avec vos amis.

Téléchargez la recette en cliquant ici.

 

 

 

 

 

Enregistrer

aliment santé


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *